amplifier - Erika Navilles - Journal création écriture

Amplifier

Comment amplifier ? Mon écriture fonctionne par amplification. La première version de mon roman ne comportait même pas 40 000 mots. J’avais lu quelque part qu’en deçà, ce n’était pas un roman mais une novella. Je voulais écrire un roman. Il était pourtant hors de question que je délaye.

Ce sont finalement mes bêta-lecteurs qui m’ont permis de comprendre que certains passages, trop elliptiques, méritaient d’être approfondis. Avant de faire lire mon roman, j’avais l’illusion de laisser au lecteur l’espace d’imaginer ce qu’il souhaitait. Mais j’avais laissé trop d’espaces, trop de blancs. Surtout dans le cadre d’un polar.

L’histoire initiale n’a pas changé. J’ai juste ajouté les scènes essentielles pour comprendre un personnage ou une situation. Je ne regrette pas ces modifications.

L’ajout le plus conséquent a eu lieu après le conseil d’une éditrice qui avait aimé l’intrigue mais souhaitait qu’elle soit plus étoffée. J’ai pris en compte cette remarque et ajouté cinq chapitres.

Ce changement a occasionné de nombreuses modifications dans les chapitres initiaux mais cela a permis à mon roman de prendre plus d’ampleur.

Il correspond désormais davantage aux formats de l’édition – 385 000 caractères, même s’il reste encore un peu court.

« Lorsqu’on écrit, on passe son temps, jour après jour, à faire le tour des arbres et à les identifier. Ce travail achevé, on doit prendre du recul et regarder la forêt.« 

Stephen King, Écriture : Mémoires d’un métier

Perdue dans les Bois-Noirs, un polar humaniste qui vous plonge au cœur de la forêt!

Lire les avis de lecteurs sur ce polar.

Abonnez-vous à la Newsletter. Contact. Erika Navilles | Facebook.

2 réflexions sur “Amplifier”

  1. Ping : Sources d'inspiration - ERIKA NAVILLES

  2. Ping : Création - Erika NAVILLES

Les commentaires sont fermés.