interview d'autrice - Erika Navilles - Journal de création écriture

Interview d’autrice

Je me souviens des interviews d’autrices qu’on publie dans le journal du collège. Anne Pierjean et Andrée Chedid, contactées grâce à la collection Castor Poche Flammarion, me répondent.

Anne Pierjean est une autrice pour la jeunesse. Paul et Louise, Loïse en sabots. Des romans de terroir comme j’en ai beaucoup lu étant enfant. Elle répond dans une longue lettre où elle offre à nos lecteurs un texte original manuscrit sur l’accent circonflexe. Son texte est publié directement sans être recopié à la machine à écrire.

J’écris aussi à Andrée Chedid. A ce moment-là, je n’ai lu d’elle que trois romans publiés chez Castor Poche. L’ Autre, Le Survivant, Le Sixième Jour. Elle me répond, dans une écriture grossière, au feutre. Elle m’explique que ses doigts la font souffrir et qu’elle ne peut pas écrire plus longuement. On recopie son interview à la machine à écrire. Je vous en livre quelques extraits.

Journal – D’où vous est venue cette passion d’écrire ?
Andrée Chedid – D’un coup, assez jeune, vers dix-sept ans, puis de plus en plus avec chaque livre.
Journal – Quand on lit vos livres, on a l’impression que les mots s’enchaînent. D’où vous vient cette inspiration ? Vous vient-elle facilement ?
Andrée Chedid – Il y a d’abord un élan puis beaucoup de travail, de reprise, de corrections.
Journal – Vous avez écrit plusieurs livres. Lequel vous a le plus touchée ?
Andrée Chedid – Je ne sais pas. Je suis toujours plus passionnée par celui que je suis en train d’écrire.
Journal – Pourquoi écrivez-vous ?
Andrée Chedid – Parce que je ne peux pas faire autrement.
Journal – Avez-vous quelque chose à rajouter ou une devise à faire passer ?
Andrée Chedid – « Le remède de l’Homme, c’est l’Homme » Proverbe africain.

Merci à ces deux autrices d’avoir partagé avec moi, petite lectrice de treize quinze ans, leur passion pour l’écriture.

Je suis très émue en relisant ces interviews.

Surtout depuis que j’ai eu la chance de répondre à mes premières interviews d’autrice, dans l’émission « Perles de culture » où Gérard Georges m’a posé des questions sur mon dernier roman Perdue dans les Bois-Noirs et dans le reportage de France 3 « Gens d’ici » où Stéphanie Vinot m’a interrogée sur mon travail d’autrice et l’influence de ma région d’origine sur mes romans.

« La lecture est une amitié. »

Marcel Proust

Perdue dans les Bois-Noirs, un polar humaniste qui vous plonge au cœur de la forêt!

Lire les avis de lecteurs sur ce polar.

Abonnez-vous à la Newsletter pour suivre l’actualité de ce roman. Retrouvez Erika Navilles sur les réseaux sociaux. Erika Navilles | Facebook.

3 réflexions sur “Interview d’autrice”

  1. Ping : Roman régional - ERIKA NAVILLES

  2. Ping : Collection - Lire par collection - Erika NAVILLES

  3. Ping : Concours - Premiers concours - Erika NAVILLES

Les commentaires sont fermés.