écrits d'enfance - souvenir de lecture - Erika Navilles création

Écrits d’enfance

Je me souviens de mes écrits d’enfance.

Je ne sais encore ni lire ni écrire. Mais j’écris déjà des lettres tournées à l’envers, au début de l’album Petit-Bleu et Petit-Jaune de Léo Lionni.

Je trace les belles lettres calligraphiées de mon prénom, au feutre vert, sur mes dessins de grande section. Avant de rentrer au CP, je crois qu’il faut apprendre à écrire chaque mot. Je n’ai aucune conscience de l’association entre les lettres et leurs sons. L’apprentissage de la lecture et de l’écriture est une révélation…

J’écris des cartes postales de la montagne et de longs textes à mes copines de colo. Sur du papier à lettres Diddl.

Je remplis les pages roses de mon journal intime Hello Kitty avec un stylo bille à bulles qui sent le bonbon.

J’écris un roman policier au crayon de papier en sautant des lignes. Sur un cahier d’écolier Seyes à la couverture bleue.

Je tape à la machine à écrire un roman sur des archéologues. Sur des stencils à l’odeur de pomme pour le publier en feuilletons dans le journal créé avec mes copines.

J’ai retrouvé tous ces écrits d’enfance il y a quelque temps à l’occasion d’un rangement. Et je me suis souvenue du bonheur que j’avais alors à écrire.

« Les souvenirs d’enfance sont souvent de petits détails qui se détachent du néant. »

Patrick Modiano, Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier, 2014.

Perdue dans les Bois-Noirs, un polar humaniste qui vous plonge au cœur de la forêt!

Lire les avis de lecteurs sur ce polar.

Abonnez-vous à la Newsletter pour suivre l’actualité de ce roman. Retrouvez Erika Navilles sur les réseaux sociaux. Erika Navilles | Facebook.

2 réflexions sur “Écrits d’enfance”

  1. Ping : Création - ERIKA NAVILLES

  2. Ping : Journal de création - Erika NAVILLES

Les commentaires sont fermés.