Les lieux - Erika Navilles - Journal création écriture

Lieux

Les lieux ont toujours été le point de départ de mes histoires. Je garde intacte la mémoire d’un lieu que j’ai connu ou traversé. Ses odeurs, ses couleurs, ses bruits, sa température, son ambiance, tous les détails qui le constituent.

J’imagine ensuite ce qui aurait pu se passer là. Comment ce lieu aurait pu déraper en scène de crime ou de thriller.

Les lieux dans Perdue dans les Bois-Noirs

Pour écrire ce polar, je suis partie du souvenir d’une tourbière au milieu de la forêt, au petit matin. Quand la brume flotte encore au-dessus de l’eau, qu’on entend les corbeaux qui la survolent en croassant. Des gouttes de pluie tombent des hêtres qui bordent l’étang et le sous-bois sent la résine, le champignon et les feuilles en décomposition.

Et si un corps de jeune fille à moitié dénudé se trouvait là. Les cheveux entrelacés aux herbes de la rive…

Les lieux dans North Vancouver

Dans mon prochain roman, North-Vancouver, je plante mon décor dans la ville de Vancouver. Grands buildings. Hastings Street. Mer qui donne sur la montagne. Stanley Park. Ses totems. Et toujours les forêts et les animaux sauvages qui y vivent.

« Ce ne sont pas les lieux, c’est son cœur qu’on habite. »

John Milton, Le Paradis perdu.

Perdue dans les Bois-Noirs, un polar humaniste qui vous plonge au cœur de la forêt!

Lire les avis de lecteurs sur ce polar.

Abonnez-vous à la Newsletter. Contact. Erika Navilles | Facebook.

2 réflexions sur “Lieux”

  1. Ping : Sources d'inspiration - ERIKA NAVILLES

  2. Ping : Sources d'inspiration - Erika NAVILLES

Les commentaires sont fermés.