émotion intense - souvenir de lecture - Erika Navilles création

Émotion intense

Les livres nous font découvrir des mondes nouveaux, vivre d’autres vies, et parfois ressentir une émotion intense associée à des sensations fortes.

Je ne parlerai aujourd’hui ni de littérature érotique ni de roman à suspense. Mais de la lecture de classiques de la littérature qui ont eu un effet physique anormalement élevé sur moi.

J’avais toujours trouvé suspects ces auteurs ou personnages d’un autre temps qui évoquaient leurs émotions fortes à la lecture ou à la vue d’un spectacle. Voltaire qui pleure en voyant une tragédie, Ulysse en entendant le récit de ses aventures chez les Phéaciens.

Jusqu’au jour où deux livres m’ont fait pleurer, pas juste avoir les larmes aux yeux, non pleurer à chaudes larmes, longuement. J’étais adolescente, je puisais mes lectures dans la liste donnée par notre professeure de français. Uniquement des classiques que je lisais de manière cérémonieuse, en prenant des notes pour de futurs travaux.

Pour chacun de ces deux livres, c’est la fin qui m’a cueillie, je ne m’y attendais pas. Le Père Goriot et L’Assommoir. J’ai lâché prise en pleurant sur ces livres. Je ne sais pas ce qu’ils avaient remué en moi au moment de leur lecture. Je doute que le « beau » style de ces deux grands auteurs en soit l’unique cause. J’avais lu et apprécié de nombreux autres classiques à la fin tout aussi triste sans ressentir une telle émotion.

« Vous ne pouvez espérer emporter quelqu’un aussi totalement par la force de votre texte si vous n’avez pas vécu la même chose comme lecteur.« 

Stephen King, Écriture : Mémoires d’un métier

Perdue dans les Bois-Noirs, un polar humaniste qui vous plonge au cœur de la forêt!

Lire les avis de lecteurs sur ce polar.

Abonnez-vous à la Newsletter pour suivre l’actualité de ce roman. Retrouvez Erika Navilles sur les réseaux sociaux. Erika Navilles | Facebook.

1 réflexion sur “Émotion intense”

  1. Ping : Émotions - Erika NAVILLES

Les commentaires sont fermés.