livre interdit - souvenir de lecture - Erika Navilles création

Livre interdit

Jeune fille, j’ai toujours été libre dans mes choix de livres. Au collège, j’allais seule à la bibliothèque municipale et je choisissais les livres que je voulais. J’ai pris un jour par hasard La Bicyclette bleue de Régine Desforges. Je l’ai lu sans avoir le sentiment de lire un livre interdit. Jusqu’au jour où une de mes copines m’a dit que ses parents lui avaient interdit de le lire.

Je suis reconnaissante à mes parents de ne pas avoir surveillé mes lectures. Tant pis si ce que je lisais n’était pas de mon âge. Je n’ai jamais été choquée par ce que j’ai lu.

Quelques années plus tard, je prends plaisir à lire certains livres, tard dans la nuit. En cachette. Même si je sais que mes parents ne me diront rien.

Aujourd’hui, je profite de la liseuse pour lire ce que je veux, sans que personne ne puisse le deviner…

J’aime l’idée d’être libre de ce que je lis, sans honte ni souci du regard d’autrui.

J’aimer varier mes lecture. Alterner la littérature populaire, dans tous ses genres, et les grandes œuvres qui ont marqué la littérature.

« Écrire c’est lever toutes les censures. »

Jean Genet

Perdue dans les Bois-Noirs, un polar humaniste qui vous plonge au cœur de la forêt!

Lire les avis de lecteurs sur ce polar.

Abonnez-vous à la Newsletter pour suivre l’actualité de ce roman. Retrouvez Erika Navilles sur les réseaux sociaux. Erika Navilles | Facebook.