récitation - Erika Navilles - Journal de création écriture

Réciter

J’ai toujours été impressionnée d’entendre mon grand-père réciter des vers. De longues tirades de tragédies de Racine ou de Corneille. D’interminables fables de La Fontaine.

J’ai toujours admiré les grandes déclamations improvisées car j’ai beaucoup de mal à apprendre par cœur les textes littéraires, même quand il s’agit de théâtre. J’ai besoin d’être sur scène pour retenir les répliques de mon personnage, en lien avec ses gestes, ses déplacements, ses intentions.

Entendre mon grand-père réciter des vers qu’il avait appris dans son plus jeune âge me laissait sans voix. Ado, je me moquais un petit peu de ces récitations impromptues et discrètes. Qu’il faisait juste pour moi ou quelques cousins, à la fin du repas de famille.

Aujourd’hui, je mesure la chance que j’ai eue d’avoir un grand-père qui m’a fait partager son amour de la littérature en déclamant des vers.

Mon père m’a récité il y a peu une tirade entière du Cid de Corneille. Peut-être que moi aussi je finirai par réciter des vers à mes enfants et petits-enfants. Pour transmettre ma passion pour la lecture.

« Toute poésie est la voix donnée à la mort. »

Philippe Jaccottet, La Semaison

Perdue dans les Bois-Noirs, un polar humaniste qui vous plonge au cœur de la forêt!

Lire les avis de lecteurs sur ce polar.

Abonnez-vous à la Newsletter. Contact. Erika Navilles | Facebook.