édition - Autrice Erika Navilles - Polar humaniste et Nature

L’autrice

Originaire de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Erika Navilles a vécu au Canada avant de s’installer en région parisienne. Professeure de lettres dans le secondaire et à l’université, elle anime aussi des ateliers d’écriture.

Genre & style de l’autrice

Son écriture fluide et immersive vous plonge au cœur de l’action avec des personnages vrais et authentiques, pleins d’humanité, auxquels on s’attache. Entre polar et thriller, nature writing et écriture feel-good, ses romans brouillent les frontières du genre.

Perdue dans les Bois-Noirs, son dernier roman, est un polar humaniste & nature qui vous plonge au cœur de la forêt…

Ce roman a obtenu le Prix du Premier roman de la ville de Mennecy 2024, et est sélectionné pour le Prix Lucien-Gachon 2025.

Interview de l’autrice

K.V. Comment vous est venue l’idée d’écrire Perdue dans les Bois-Noirs ?

E.N. Je me promenais dans la forêt, seule, en plein second confinement. J’étais au bord d’un étang, les herbes s’entrelaçaient à la rive. J’ai eu une vision : et si, le corps d’une jeune fille noyée se trouvait là… Mon imagination a galopé, s’est mêlée à des souvenirs d’enfance et l’histoire a commencé à se construire, en lien avec les questionnements qui m’habitaient à ce moment-là : comment être parent d’un ado ? comment vivre le futur avec le dérèglement climatique qui s’annonce ?

K.V. Envie d’écrire une suite ?

E.N. Au début, je ne pensais pas écrire une suite. Mais mon imagination s’est s’infiltrée dans les blancs du roman et de nouvelles histoires commencent à émerger…

K.V. Avez-vous d’autres projets ?

E.N. Je suis en train de finaliser un nouveau roman qui se passe entre Saint-Etienne et Vancouver où j’ai vécu. Il s’agit d’un thriller psychologique, une femme à trois périodes de sa vie, enfant, jeune femme et mère d’un ado.

K.V. Quels auteurs vous inspirent ?

E.N. J’aime les polars qui se passent en région, ceux de Michel Bussi, Bernard Minier et Franck Thilliez. Mais je suis aussi sensible à l’écriture poétique de la nature de Richard Powers ou de Marie-Hélène Lafon. J’aime aussi les romans qui traitent de drames et de résilience comme ceux de Valérie Perrin, Delphine de Vigan ou Olivier Adam.

K.V. Quel serait votre lecteur idéal?

E.N. Mon objectif est d’écrire pour tous. Je recherche la fluidité et la tension du thriller, tout en soignant la psychologie des personnages sur lesquels repose l’action. Je souhaite que mes romans traversent les générations.

K.V. Ecrivez-vous depuis longtemps ?

J’ai toujours écrit… Je crois que mon premier roman date du CM1. C’était un roman policier qui ressemble au Club des cinq ! J’ai toujours écrit dans les genres que je lisais. Adulte, j’ai écrit plusieurs romans que j’ai laissés dans un tiroir… Durant une vingtaine d’années, j’ai aussi fait écrire mes élèves. Plus de 70 livres, dans tous les genres… J’ai corrigé et auto-édité leurs textes. Un travail passionnant!

K.V. Quel a été le déclic pour vous faire publier?

E.N. Un jour, un élève m’a dit : « Et vous, Madame, vous écrivez? » Il avait l’air certain que j’écrivais, presque plus que moi! Cela m’a fait réfléchir. Je pense que mes études de lettres m’ont complexée pendant des années. Comment écrire après Flaubert, Proust, Hugo et tous les autres auteurs que j’aime?

K.V. Comment construisez-vous vos polars?

C’est une question qu’on me pose souvent. Pour mes deux premiers polars, j’ai construit en même temps l’intrigue et la structure narrative. J’avais une idée de la trame générale et en écrivant le chapitrage, tout a pris sa place. Au moment de l’écriture du roman, ce sont les personnages qui ont enrichi l’histoire, l’ont nourrie. Comme si c’étaient eux qui décidaient… C’est très troublant…

K.V. Pourquoi avez-vous choisi d’écrire des polars?

E.N. J’aime le polar parce qu’il permet de mettre les personnages dans des situations d’urgence, de crise où ils se révèlent. Ce qui m’importe, c’est moins le crime ou sa résolution que l’évolution de mes personnages. Ce que j’aime aussi dans le polar, c’est qu’il met les lecteurs dans la position de l’enquêteur, ce que devrait toujours être la lecture… Je pense aussi à mes élèves petits lecteurs qui aiment être pris par l’histoire, le suspense qui en découle. C’est aussi ça que je cherche dans le polar, cette envie irrépressible de tourner les pages…

K.V. Le côté sombre du polar ne vous attire pas?

Si, bien sûr, j’aime aussi plonger dans la noirceur de l’âme humaine et comprendre pourquoi et comment le mal peut advenir. Mais pas pour faire passer un message manichéen, plutôt pour montrer la complexité du monde. Je souhaite que mes romans soient avant tout humanistes.

K.V. Avez-vous envie d’écrire un jour dans d’autres genres que le polar?

Oui, je me connais, j’aime découvrir de nouveaux horizons. J’écris ce que je dois écrire, ce qui m’est nécessaire, sans réfléchir à l’avance au genre du roman qui se dessine petit à petit… Peu importe si cela ne correspond pas à la mode du moment! J’ai déjà en tête plusieurs autres projets qui ne rentreront peut-être pas dans la case du polar ou du thriller, et peut-être même dans aucune case précise… Peut-être un scénario, un roman historique ou un roman de science-fiction. Je ne m’interdis rien. Pour moi, le défi le plus énorme serait sans doute d’écrire une pièce. J’espère aussi un jour oser écrire des textes plus personnels…

Résumé

Un étang au milieu des Bois-Noirs. Le corps d’une jeune fille noyée. Un secret familial enfoui depuis plus de trente ans qui remonte à la surface. Face au danger qui rôde, un père et sa fille parviendront-ils à se reconstruire et à se reconnecter?

Bande-annonce

Avis de lecteurs

Consultez les 50 avis de lecteurs ! Déposez aussi le vôtre sur Amazon ou Babelio.

Prochain roman

Son prochain roman est un thriller psychologique qui se passe au bord de l’océan Pacifique. Il est en cours de publication.

couverture du roman North Vancouver autrice Erika Navilles

En apprendre plus sur Erika Navilles

Journal de création autrice Erika Navilles

Sources inspiration autrice Erika Navilles - Suspense et nature - Polar

Contacter Erika Navilles

Contactez Erika Navilles sur ce site. Abonnez-vous à la Newsletter pour suivre son actualité. Erika Navilles | Facebook.

Un immense merci à la photographe Nathalie B. pour la photographie de profil de ce site.